Bouchart bétonne, ça vous étonne ?

Publié par quoideneufaroissy le

« M. Bouchart, le Roi du Béton et de la dette, continue de brader le patrimoinet de bétonner la ville à tout va » 

 

 

 

 

 

 

Sylvie FUCHS, Conseillère Régionale d’Ile de-France, Maire de Roissy en Brie de 2008 à 2014

« Après deux années de mandat assez tranquilles dus à la bonne trésorerie laissée par mon équipe et à un endettement très raisonnable, M. Bouchart sest trouvé confronté à des dépenses inconsidérées et la Cour Régionale des Comptes a constaté « une très sérieuse dégradation de la situation financière de la commune ». Et oui, emprunter plus de 8 millions 699 000€ en 4 ans sans tout utiliser qui plus est, ne contribue qu’à dégrader les finances de la Ville. 

Au lieu de réfléchir à comment mieux gérer la ville, M. Bouchart a décidé de vendre le patrimoine de la commune et augmenter les prestations aux familles de 1% (voté par la majorité au budget du 26 mars 2018) pour financer ses dépenses faramineuses et équilibrer les comptes de la ville. Cest ainsi quil a vendu plusieurs logements appartenant à la ville puis, le grand terrain derrière la MTL qui permettait à nos enfants de jouer quand ils étaient au centre de loisirs. A la place de la pelouse nous avons maintenant des immeubles et quelques maisons de ville. Cest sans doute la façon de gérer des Républicains puisque M. Courant (Maire RPR de 1995 à 2001) avait, quant à lui, vendu les 2 terrains de football de la ville situés tous deux rue Charles Vaillant.  

Mais cela na pas suffit à M. Bouchart qui a donc décidé de vendre le chalet que possédait la ville, à Champagny en Vanoise. Avec mon équipe « Roissy, pour Tous », nous avons évidemment voté contre cette vente. Ce chalet avait permis à plusieurs générations denfants de Roissy daller en vacances à la montagne, en classes de neige ou en classes vertes pour un prix raisonnable. Encore une fois, notre bétonneur en chef copie M. Courant qui, lui, avait loué le chalet pour 15 euros (soit 100 francs à lépoque) à une association qui ne faisait aucun tarif préférentiel aux Roisséens ni aux centres de loisirs de la ville.

Maintenant M. Bouchart, a autorisé une division de terrain de la Renardière qui permet à OSICA de supprimer des pelouses, un parking et un City Park pour pouvoir ensuite y construire des immeubles. Quand on se souvient que M. Bouchart sest fait élire en promettant de stopper les projets de construction du Sud de la ville et que maintenant il lance le même projet sous un autre nom (avant cétait la Longuiole et maintenant, cest « Plein-Sud » !) et que par ailleurs il remplace les pelouses par des immeubles, on comprend mieux que les électeurs ne fassent plus confiance aux hommes politiques.

Pour rappel, voici son engagement 1er durant la campagne électorale des Municipales 2014 :

M. Bouchart est le parfait exemple de lhomme politique à lancienne promettant nimporte quoi pour se faire élire. Finalement M. Bouchart est le maire qui aura le plus endetté notre Ville en 9 ans faisant ainsi passer la dette par habitant de 554€ en 2014, à 706€ en 2017 ! Il est aussi très fort dans les retournements de vestes car après avoir été un partisan de Sarkozy, il a rendu sa carte des républicains et se dit MacronCompatible !! »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *